transformation digitale : concrètement, ça se passe comment ?

A l’intérieur de l’entreprise

La transformation digitale vise à modifier le fonctionnement habituel d’une entreprise. Les mots clés sont :

  • Communiquer
  • Sécuriser
  • Collaborer
  • Vendre

En tout premier lieu, les modes de communication changent. En externe, le courrier et le mail restent prioritaires mais en interne, les réseaux sociaux commence à avoir une belle part dans les grandes et moyennes structures (dans les petites, aller dans le bureau d’à côté et toujours plus pratique et convivial). Attention, cela ne veut pas dire que le réseau social n’a pas d’avenir en externe. Pour ma part, j’ai déjà utilisé le réseau social de ma banque pour poser des questions.

Cette transformation implique au sein des entreprises à un apprentissage | accompagnement particulier concernant ces technologies mais également sur la sécurité (parce avoir accès aux informations de l’entreprise n’importe où implique de sécuriser les éléments) et également sur l’identité numérique.

Les modes de fonctionnement collaboratif empruntent aux méthodes « agile ». Chacun peut être source d’innovation, confiance, partage, ressources communes deviennent le mode de travail de base. Chaque membre de l’entreprise établit à son niveau où plus, une veille pour trouver les partenaires, les idées, les innovations de demain. Ce mode de fonctionnement est en rupture avec la traditionnelle organisation de l’entreprise et ses multiples niveaux de décisions. Dans la transformation digitale, si le niveau décisionnaire reste le même, tous les niveaux ont participé à l’aboutissement de la décision.

Côté marketing, les méthodes changent également, l’expérience utilisateur devient un enjeu. Les ventes se font de plus en plus cross-canal (ou multi-canal). C’est-à-dire qu’un acheteur peut chercher sur le site web de l’entreprise, rechercher des avis sur des sites de consommateurs, comparer des tarifs, utiliser les réseaux sociaux pour connaître le produit, payer au point de vente et se faire livrer à un point de distribution. Il faut anticiper et comprendre les comportements clients et garder une harmonie logique entre les différents canaux proposés par l’entreprise.

Les outils du changement

Vous connaissez le terme « Digital Workplace » ? C’est ou plutôt ce serait l’environnement de travail rêvé !

Cet environnement doit permettre d’accéder à l’ensemble des informations personnelles (brouillon de courrier, prise de note de réunion) ou collectives (contrats, factures, contacts…). il devrait avoir un moteur de recherche, une gestion documentaire, un réseau social.

Ces portails devraient faire cohabiter différentes applications qui travaillent ensemble.

Aujourd’hui ce n’est pas encore tout à fait le cas, il y a bien différentes application mais elles interagissent mal ou peu entre elles.

Quelques outils

Office 365 de Microsoft, G suite de Google mais aussi AWS d’Amazone sont de bon candidat pour le « digital workplace ». Suite de logiciel qui fonctionnent entre elle, qui permettent la collaboration et qui incluent un certain nombre d’applications.
Toutefois il manque à chacun d’eux des outils de gestion documentaires par exemple.

D’autres outils comme Trello ou Slack se positionne plus comme des « organisateurs » de projet avec des possibilités d’associer des applications de google ou d’office par exemple.

Nous sommes encore loin du Digital Workplace donc.

L’utilisation d’outils office 365 ou G suite feront l’objet d’un cours particulier.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *